Projecteur 35 mm MIP G.C. grande croix

Accueil
  • Il s'agit probablement du deuxième modèle fabriqué par la MIP, il existait un autre modèle dénommé "Petite Croix". Cette "petite croix" du modèle correspondant devait quand même être une croix de Malte à 90° car dans le catalogue Salomon de vente d'appareils cinématographiques de 1935, les deux modèles sont qualifiés de projecteur MIP silencieux, on peut dater sa mise sur le marché à 1928 ou 1929.
  • Ce projecteur justifie son nom de "Grande croix" par l'emploi d'une très grande croix de Malte à 90°, plus grande que les croix à 90° utilisées dans les autres projecteurs. Une grande croix implique un plus grand disque entraîneur et cela a pour effet de réduire les contraintes mécaniques sur l'ergot et les branches de la croix. (voir principe de la croix de malte).
  • Afin de fabriquer ses premiers projecteurs sous la marque MIP, Continsouza repris la forme du Pathé renforcé dont il était le concepteur et le fabricant. On peut voir que ce projecteur est le frère jumeau du Pathé renforcé, jusqu'à la plaque de marque qui occupe le même emplacement. Mais il s'agit d'un Pathé renforcé de luxe.
 
  • Par rapport au Pathé renforcé:
    • Continsouza a remplacé les 3 colonnes de façade par une plaque pleine en métal.
    • Des graisseurs plus sophistiqués sont présents, ils sont tous sur la partie supérieure du projecteur et conduisent l'huile où c'est nécessaire grâce à des tubulures.
    • L'obturateur est enfermé dans un carter.
    • Commande du débiteur supérieur par arbre et pignon d'angle
    • Tachymètre indiquant les images par seconde en option.
  • On peut voir sur ce modèle le tachymètre en option qui sera présent sur les Mip G.C., Mip III et Mip XIV.
  • MIP G.C. monté en poste double.
   
haut de page

Accueil